blog

Croissance microbienne dans l'air comprimé – trois questions essentielles

LIFT-compressedair-microbes-800x450.jpg
Antti Viitanen, chef de produit
Antti Viitanen
Directeur produit
Published:
Fabrication industrielle et processus
Mesures industrielles
Sciences de la vie

Dans les industries agroalimentaire et pharmaceutique, la propreté des installations de production n'est pas négociable. Mais tenez-vous également compte de vos processus à l'air comprimé ? Des micro-organismes comme des bactéries, des levures et des champignons peuvent se développer à l'intérieur des compresseurs d'air, avec une influence négative sur la qualité et la sécurité de vos produits finaux. Dans cet article, nous examinerons les types d'environnements propices à la croissance des micro-organismes et ce que vous pouvez faire pour les contrôler.

1) Quels sont les conditions qui favorisent la croissance microbienne ?

Les micro-organismes ont besoin de trois facteurs pour se développer : des nutriments, la bonne température et de l'humidité. Les compresseurs peuvent présenter ces trois facteurs :

  • L'huile des compresseurs peut fournir les nutriments nécessaires au développement des micro-organismes.
  • En ce qui concerne la température, la température idéale pour la croissance des bactéries et des champignons est comprise entre 25 et 40 degrés Celsius – les micro-organismes thermophiles préfèrent des températures plus élevées, de 45 à 90 degrés Celsius. Bien que dans un compresseur, les températures puissent atteindre des valeurs beaucoup plus élevées, il faudrait qu'il soit plus chaud et pendant plus longtemps pour être stérilisé. C'est pourquoi il est si important de contrôler l'humidité.
  • L'eau peut prendre trois différentes formes : solide (glace), liquide (eau) et gazeuse (vapeur). L'humidité est la quantité de vapeur d'eau présente dans l'atmosphère ou dans un gaz. Elle peut être mesurée et définie de différentes manières. Par exemple, l'humidité relative est une mesure de la concentration maximum de vapeur d'eau à cette température. Au fur et à mesure que l'air ou le gaz refroidit, il peut contenir moins de vapeur. Le point de rosée est la température au-dessous de laquelle la vapeur commence à se condenser pour arriver à l'état liquide. Les niveaux d'humidité supérieurs à 50 % peuvent favoriser la croissance microbienne.

Étant donné que les spores de bactéries et de champignons contenus dans l'environnement, résistants aux températures élevées et aux milieux secs peuvent s'introduire dans le système, il est extrêmement important de filtrer et de chercher les contaminants dans les systèmes d'air comprimé.

2) Quelles sont les normes définies pour tester l'air comprimé ?

La norme ISO la plus récente pour mesurer la croissance microbienne dans l'air comprimé est ISO 8573-7:2003, Air comprimé – Partie 7 : Méthode d'essai pour la teneur en polluants microbiologiques viables. La norme ISO 8573-7 « spécifie une méthode d'essai pour la différenciation des organismes microbiologiques viables et formant des colonies (par exemple levures, bactéries endotoxines) des autres particules solides qui peuvent être présentes dans l'air comprimé. » La norme couvre neuf domaines, notamment les contaminants et les classes de pureté, ainsi que les méthodes d'essai réelles pour un large éventail de variables, notamment le pétrole, les gaz, l'eau et l'humidité.

La norme ISO 8573-7 spécifie l'utilisation d'un échantillonneur d'air à impact capable de détecter les organismes microbiologiques formant des colonies pour mesurer la qualité de l'air comprimé. Ces machines sont disponibles auprès des équipementiers et s'intègrent généralement facilement dans les processus de production. Cependant, la norme ISO 8573-7 ne précise pas comment éviter la croissance microbienne en premier lieu. Pour cela, il faut s'assurer que les conditions soient hostiles.

3) Comment la mesure du point de rosée peut-elle contribuer à garantir la qualité du produit final ?

Comme nous l'avons vu, le point de rosée est la température au-dessous de laquelle la vapeur d'eau passe à l'état liquide, avec formation de condensation. L'eau peut endommager les systèmes d'air comprimé. Mais surtout, elle crée également un environnement propice au développement des micro-organismes. La mesure du point de rosée est essentielle pour contrôler l'humidité et empêcher la croissance des micro-organismes, contribuant ainsi à garantir que les aliments, les boissons et les produits pharmaceutiques ne constituent aucun danger pour la consommation humaine. Si l'humidité dans un système d'air comprimé s'avère trop élevée, un séchage est nécessaire pour la ramener à un niveau acceptable.

Pour les applications agroalimentaires et pharmaceutiques, Vaisala propose une vaste gamme d'appareils de mesure du point de rosée adaptés à l'air comprimé. Tous les capteurs Vaisala résistent à l’exposition aux contaminants tels que les brusques formations de condensation, l’humidité ambiante, l’huile du compresseur et les impuretés chimiques.

La technologie DRYCAP® de Vaisala est réputée depuis des décennies pour son exactitude et sa stabilité. Les produits de mesure du point de rosée Vaisala vous aident à optimiser les niveaux d'humidité de votre processus de production et empêchent les effets indésirables comme la corrosion de l'équipement ou la croissance de bactéries. Ceci contribuera à garantir la haute qualité de l'air comprimé et l'excellence des produits finaux. De plus, les produits de mesure du point de rosée Vaisala ont des temps de réponse rapides lors du passage de l'état humide à l'état sec et vice versa, ce qui signifie que vous pouvez détecter immédiatement les variations de l'air comprimé pour éviter le gaspillage de matériaux et les pertes de temps de production. La technologie DRYCAP® permet également d'optimiser la qualité de l'air comprimé et de garantir des économies d'énergie grâce à la stabilité des mesures en continu.

Contactez-nous pour trouver la solution qui vous aidera à garantir la qualité de vos applications d'air comprimé. Pour télécharger notre dernier guide électronique sur l'air comprimé et la brochure actuelle sur notre instrument de mesure du point de rosée, veuillez consulter notre page de ressources sur l'air comprimé.

Ajouter un nouveau commentaire