Surveillance du CO2 dans les vignobles

Surveillance du CO2 dans les vignobles
8555 Sonoma Highway, Kenwood
California 95452, United States
Mesures industrielles

L'exposition à de hautes concentrations de dioxyde de carbone (CO2) peut être dangereuse pour les vignerons et leur personnel. Il est donc important de protéger les travailleurs de toute sur-exposition. Les zones des vignobles particulièrement concernées sont entre autres les fosses, les puisards et les réservoirs, ainsi que les salles de fermentation, les chais à barriques et les salles de mise en bouteille.

Le CO2 est deux fois plus lourd que l'air ; c'est pourquoi, il s'accumule au niveau du plancher, formant des concentrations de gaz mortelles capables de déplacer l'oxygène (O2). Il s'est avéré que le CO2 s'accumule dans les coins de pièces ou dans les zones peu fréquentées et mal ventilées. Le CO2 est un gaz incolore et inodore. La présence de CO2est inconnue de tous tant que personne ne présente les symptômes d'une exposition.

Le comité de sécurité de Chateau St. Jean a reconnu le besoin de surveiller le CO2 dans ses locaux. Une quantité importante de CO2 est générée au cours du processus de fermentation. Les réservoirs sont principalement à l'intérieur. Le CO2 libéré peut s'accumuler dans les zones basses et constituer un danger pour les employés.

Depuis plus de deux ans, ils font confiance aux transmetteurs de dioxyde de carbone Vaisala CARBOCAP® GMT222 pour surveiller le CO2 dans leur vignoble. Le transmetteur a été recommandé par un autre site de l'entreprise. Le processus de surveillance utilisé auparavant dans les différentes zones de production et comprenant plusieurs mesures par jour était effectué au moyen d'un instrument de mesure du CO2 portable. Le fait d'utiliser des instruments de surveillance fixes a permis aux techniciens de se concentrer sur d'autres travaux. La mise en place d'une surveillance continue en remplacement des mesures ponctuelles a donc permis de créer un environnement de travail plus sûr.

LIFT-success-story-CO2-winery
Chateau St. Jean est un joli domaine vinicole situé dans la région de Sonoma Valley (Californie du Nord). Ils ont produit des vins fins depuis 1973. Photo gracieuseté du vignoble Chateau St. Jean.​​​​​​

Auparavant, un instrument de mesure du CO2 portable était utilisé pour identifier les zones à forte concentration de CO2. Ensuite, des appareils de surveillance fixes ont été installés dans les zones potentiellement dangereuses. Chaque instrument de surveillance a été assemblé par les techniciens de maintenance. Les appareils de surveillance sont composés d'un GMT222, caractérisé par une plage de mesure de 0 à 10 000 ppm, d'un écran numérique et de relais d'alarme programmés pour s'activer à 5 000 ppm et 8 000 ppm. Ils sont équipés d'un système d'alarme à deux niveaux. Le premier niveau est un signal d'avertissement lumineux jaune déclenché à 5 000 ppm.

LIFT-success-story-managers
Chuck Banks, directeur de maintenance et Keith Slobodnik, technicien de maintenance avec le système de surveillance en arrière-plan. Photo gracieuseté du vignoble Chateau St. Jean.
 


Cette alarme indique la présence d'un problème au directeur de la zone et l'invite à effectuer une ventilation manuelle en activant les ventilateurs et en ouvrant les portes. Le deuxième niveau d'alarme se présente sous forme d'un signal lumineux rouge, accompagné d'un signal sonore qui s'active à une concentration de 8 000 ppm. Lors du déclenchement de cette alarme, il faut évacuer la zone. Ils prévoient d'équiper ultérieurement les systèmes de surveillance d'une fonctionnalité capable d'ouvrir automatiquement les aérateurs et d'activer les ventilateurs à une concentration de 5 000 ppm. À la question concernant le fonctionnement de leurs unités, le directeur de la maintenance Chuck Banks a répondu comme suit : « Nos appareils de surveillance ont parfaitement fonctionné. Une fois par mois, nous procédons à une inspection. Et tous les ans, nous étalonnons chaque appareil de surveillance au moyen de l'instrument de mesure du dioxyde de carbone portable Vaisala CARBOCAP® GM70 pour vérifier la précision. »

 

Niveau de sécurité du dioxyde de carbone (CO2)

Niveaux de sécurité :  
5 000 ppm Période de 8 heures ; Concentration moyenne pondérée dans le temps
30 000 ppm < 15 minutes ; Limites pour des expositions brèves susceptibles d'être répétées (STEL)
50 000 ppm > 5 minutes ; Danger de mort imminent (IDLH)

 

 

 

Le dioxyde de carbone (CO2) est un gaz toxique à haute concentration

Effet du CO2 sur les êtres humains :  
10 000 ppm La fréquence respiratoire augmente légèrement.
30 000 ppm La fréquence respiratoire est le double de la normale. La personne aura probablement des troubles auditifs,
des maux de tête et une pression sanguine élevée.
50 000 ppm La fréquence respiratoire est d'environ 4 x supérieure à la normale, la personne présente les symptômes d'une intoxication et peut souffrir d'une
légère sensation d'étouffement.
75 000 ppm La personne respire très difficilement, souffre de maux de tête, de troubles de la vision et d'un bourdonnement dans les oreilles.  
Troubles cognitifs, suivis d'une perte de connaissance en quelques minutes.
> 100 000 ppm La personne perd rapidement connaissance. Une exposition prolongée à de hautes concentrations peut causer la mort par
asphyxie.