case

La surveillance de l'humidité améliore la préservation des vitraux de la cathédrale Saint Patrick

La surveillance de l'humidité améliore la préservation des vitraux de la cathédrale Saint Patrick
5th Ave, New York, NY 10022
United States

Les transmetteurs Vaisala HUMICAP® surveillent l'humidité et la température pour empêcher la formation de condensation - l'ennemi des vitraux - dans les applications de préservation. La condensation qui se forme entre les panneaux vitraux ne présente probablement pas un grand intérêt pour la plupart, mais elle peut être l'ennemi mortel des œuvres d'art anciennes et artefacts. Les vitraux des bâtiments nécessitent souvent un vitrage protecteur pour les protéger des dommages et du très mauvais temps. Malheureusement, un second vitrage peut créer l'environnement idéal, propice à la condensation durable de la surface des vitraux. La condensation dégrade pratiquement tous les matériaux utilisés au cours des siècles dans la fabrication des vitraux. La peinture sur verre qui définit l'œuvre d'art, module la lumière et lui confère sa qualité époustouflante, sa couleur éclatante, compte parmi les plus vulnérables.

Dans le cas de la Cathédrale Saint Patrick de New York, les mesures visant à améliorer la préservation des vitraux français, anglais et américains font partie d'importants travaux de restauration. Le projet a débuté par une première phase de planification de trois ans et dont l'issue est prévue pour 2010, avec des travaux de restauration répartis sur les trois années à suivre. Le projet inclut la restauration complète de l'intérieur et de l'extérieur du bâtiment en marbre, une nouvelle centrale mécanique, une nouvelle infrastructure mécanique et électrique, une nouvelle tuyauterie, l'expansion de la maison paroissiale et la rénovation des zones privées.

La modernité au profit des œuvres historiques

Arthur Femenella, président de Femenella & Associates de New Jersey, fait partie d'une équipe internationale d'experts de renom dans la restauration des vitraux, chargée de développer une stratégie pour préserver les vitraux de la cathédrale. Arthur Femenella est reconnu dans le monde entier pour son savoir-faire en matière de conservation et de restauration des vitraux réalisés par des artistes comme Louis Comfort Tiffany, John LaFarge et Frank Lloyd Wright, comme le prouve une longue liste de clients institutionnels et privés. Grâce à une formation en sciences physiques et près de 40 ans d'expérience dans la restauration des vitraux, Arthur Femenella établit le lien entre l'art et la science de préservation.

Désarmer l'ennemi : Contrôle de l’humidité et de la température

Les experts de la restauration des vitraux d'Europe et d'Amérique du Nord recourent de plus en plus souvent à un vitrage de protection isotherme pour protéger les vitraux du vandalisme, des intempéries et de la condensation insidieuse. Selon les dires d'Arthur Femenella : « L'objectif du vitrage isotherme est d'avoir la même humidité et température à l'intérieur du bâtiment et dans l'espace situé entre le vitrail et le vitrage protecteur. » Ceci peut être effectué en assurant une aération adéquate de cet espace par rapport à l'intérieur du bâtiment, pour transférer le risque de condensation afin qu'elle apparaisse non pas sur le vitrail mais sur le vitrage protecteur.

Glass Preservation in St. Patrick's Cathedral, New York
Les vitraux de la cathédrale ont été fabriqués en France, en Angleterre et en Amérique. La grande rosace est une œuvre significative du célèbre artiste américain Charles Connick.

Espionnage : Vaisala a été sélectionnée pour la surveillance active

Le défi posé à l'équipe de Femenella était de concevoir et d'évaluer les techniques de ventilation et vitrage spécifiques au site, capables d'empêcher au mieux la formation de condensation sur les vitraux de la cathédrale. L'équipe a construit six différents modèles de vitrage protecteur et les a installé à l'extérieur d'une fenêtre verticale, une ogive, pour déterminer les modèles de vitrage capables de répondre aux spécifications en l'espace d'un an. Arthur Femenella a sélectionné les transmetteurs d'humidité et de température Vaisala HUMICAP® pour surveiller activement les conditions intérieures, d'interstice et extérieures des six modèles de vitrage installés sur les ogives. En sélectionnant Vaisala, il s'appuyait sur la fiabilité des produits, réputée exemplaire. La zone de test comprenait un transmetteur d'humidité monté sur une paroi, à l'intérieur du bâtiment, un transmetteur d'humidité avec une sonde déportée, installée dans l'espace figurant entre le vitrail et le verre protecteur, dans chacune des six ogives et un capteur Vaisala HMD60YO à l'extérieur. Les données sont recueillies toutes les 10 minutes, 24 heures sur 24, pendant un an afin d'évaluer entièrement l'efficacité des modèles de vitrage au cours des différentes saisons. La performance des composants Vaisala a impressionné immédiatement Arthur Femenella.

« Nous avons été surpris de voir la rapidité avec laquelle les transmetteurs ont identifié les différents micro-environnements, » dit-il, en ajoutant qu'ils ont prouvé être de « très bons dispositifs », capables de définir les techniques de protection du vitrage les meilleures. Des stratégies similaires sont utilisées dans les systèmes CVC mis en place dans les musées, ces derniers devant assurer la stabilité de l'humidité et de la température d'un environnement spécifique afin de préserver les œuvres d'art et les artefacts.

Élaboration de stratégies de préservation


Les transmetteurs Vaisala ont recueilli des données pendant les trois premiers mois de la période de test répartie sur 12 mois. En s'appuyant sur les premières observations, Arthur Femenella déclare que l'équipe « est dans la bonne direction pour comprendre toute l'installation isotherme », mais qu'il est nécessaire de collecter les informations pendant toute une année afin d'optimiser la conception de l'aération. Arthur Femenella est persuadé que la surveillance active aidera à changer la manière de préserver les vitraux des États-Unis. Les capteurs Vaisala ont permis à l'équipe d'identifier et de définir les microenvironnements des vitraux, ce qui se traduira par une conception plus efficace et mieux adaptée du verre isotherme protecteur.

L'amélioration de la conception et la mise en place du vitrage protecteur le plus efficace auront probablement des conséquences majeures sur la restauration des vitraux, leur assurant des conditions idéales pendant de nombreuses années - peut-être même pendant des centaines d'années. En plus des conceptions de verre protecteur plus efficaces, la surveillance continue de l'humidité et de la température peut servir de préservation proactive en alertant les conservateurs sur les problèmes qu'ils ne pourraient pas identifier aussi rapidement.

Site Web de la cathédrale St. Patrick

La cathédrale St. Patrick est non seulement la plus grande cathédrale catholique gothique des États-Unis, mais aussi le siège de l'archevêque de New York et une paroisse active. Sa construction a commencé en 1858, mais a été suspendue pendant la guerre de...