case

Accélérer le virage vert

Tony Wimpenny BohrEng-AnttiHeikkila Vaisala
Andrew Williams
Sales Manager Vaisala UK
United Kingdom
Published: juill. 7, 2022
Biogaz

L'urgence climatique et la crise énergétique se combinent pour créer une tempête parfaite de défis mondiaux. Des initiatives internationales urgentes sont donc en cours, et le méthane est au cœur de nombre d'entre elles. Après le dioxyde de carbone, le méthane est le gaz à effet de serre (GES) anthropique le plus abondant, représentant environ 20 % des émissions mondiales. Cependant, le méthane a plus de 25 fois le potentiel de réchauffement global du dioxyde de carbone et il est moins persistant dans l'atmosphère. La réduction des émissions de méthane offre donc une opportunité d'action rapide contre le changement climatique. De même, remplacer le gaz naturel (combustible fossile) par du biogaz offre d'autres opportunités respectueuses du climat. 

Selon la World Biogas Association, la biométhanisation a le potentiel de réduire les émissions mondiales de GES de 10 à 13 %. Ceci est possible grâce à la génération d'énergie renouvelable sous forme de biogaz à partir de la biométhanisation des déchets et des gaz de décharge, combinée aux émissions évitées grâce à la gestion des déchets organiques et à la fabrication d'engrais fossiles, au brûlis après récolte et à la déforestation évités.

Lancé lors de la COP26 en 2021, le Global Methane Pledge invite les participants à prendre des mesures volontaires pour contribuer à un effort collectif visant à réduire les émissions mondiales de méthane d'au moins 30 % d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 2020. Avec plus de 100 pays à bord, représentant près de 50 % des émissions anthropiques mondiales de méthane et plus des deux tiers du PIB mondial, l'objectif de l'engagement pourrait empêcher plus de 8 gigatonnes d'émissions équivalentes de dioxyde de carbone d'atteindre l'atmosphère chaque année d'ici 2030.

Tous les responsables de processus comprennent l'importance de la surveillance des processus, mais étant donné l'importance et l'urgence mondiales des crises énergétique et climatique, le besoin d'une surveillance précise et fiable dans les processus de biogaz n'a jamais été aussi élevé. Pour répondre à cette exigence, Vaisala a développé des sondes multigaz en ligne uniques et a récemment établi un partenariat avec Bohr Limited au Royaume-Uni pour développer une version transportable de cette technologie, afin qu'un public plus large puisse bénéficier des avantages de la surveillance continue. « Des données précises, fiables et continues fournissent des informations précieuses pour l'efficacité des processus », explique Tony Wimpenny de Bohr. « Cette surveillance sous-tend tous nos services, il est donc important que nous utilisions la meilleure technologie disponible, c'est pourquoi nous travaillons avec Vaisala pour développer des solutions de surveillance basées sur leurs sondes multigaz MGP. »

La sonde MGP261 de Vaisala a été conçue pour surveiller le méthane, le dioxyde de carbone et l'humidité dans les installations de production de biogaz, mais Bohr a développé une version mobile, appelée l'« ADvantage ». Cette technologie a été lancée lors de la World Biogas Expo 2022 au Royaume-Uni, suscitant un vif intérêt de la part des visiteurs à la recherche de moyens d'améliorer le contrôle de la production de biogaz, d'optimiser les échangeurs de chaleur, de régler les unités de cogénération, d'éviter les temps d'arrêt, de réduire les déchets et de gérer efficacement les matières premières. 

En tant qu'appareil transportable, cette technologie offre aux clients la possibilité d'étudier les avantages d'une surveillance continue en louant l'unité pendant un mois ou deux à Bohr, avant de décider d'installer ou non un système de surveillance fixe. En parallèle, le personnel technique de Bohr peut tirer parti de la valeur des données pour améliorer les performances financières et environnementales de la production de biogaz.

Les données de mesure sont essentielles, car elles permettent aux responsables d'usine de mieux comprendre leurs procédés ; leur permettant de découvrir les tendances et de suivre l'impact des modifications apportées au processus ou aux matières premières. De plus, un produit de la même gamme, la sonde MGP262 de Vaisala a été spécialement conçue pour surveiller le processus de valorisation du biogaz afin d'améliorer la qualité du produit final et de réduire la fuite de méthane. Les sondes multigaz de Vaisala sont également utilisées là où les usines améliorent le rendement du biogaz en faisant recirculer le dioxyde de carbone vers le dispositif de biométhanisation avec de l'hydrogène vert produit avec un excès d'électricité provenant de l'énergie éolienne, par exemple.

Il existe de nombreux points dans le processus de biogaz où les mesures de méthane, d'humidité et de dioxyde de carbone sont précieuses. Cependant, les sondes MGP sont également déployées, conjointement avec d'autres capteurs de dioxyde de carbone Vaisala, dans des applications telles que l'utilisation et le stockage de la capture du carbone, et dans des processus où des données sur la qualité du dioxyde de carbone récupéré sont nécessaires.

En résumé, les gouvernements du monde entier intensifient leurs initiatives de décarbonisation, et les technologies de surveillance innovantes de Vaisala les aident à garantir que le virage vert s'appuie sur des données fiables.