blog

Les six éléments les plus importants à prendre en compte avant de sélectionner un dispositif de mesure de liquides in-line pour la fabrication de médicaments et de produits pharmaceutiques

Ce qu'il faut prendre en compte lors de la sélection d'un dispositif de mesure de liquides in-line
Mesures industrielles
Sciences de la vie
Mesures de liquides

La fabrication de médicaments et de produits pharmaceutiques est parmi les secteurs les plus réglementés avec la pharmacovigilance, bref, la sécurité, la qualité et l'efficacité des médicaments. De la création de nouvelles molécules à la fabrication de médicaments jusqu'à la livraison aux clients, tout la filière est étroitement réglementée avec plus de 11 500 restrictions, ce qui génère également des exigences en matière de dispositifs de mesure.

L'une des agences réglementaires est la FDA (Food and Drug Administration) aux États-Unis. Elle a mis en place le PAT (Process Analytical Technology ou Technologie Analytique des Procédés), qui a pour objectif d'encourager l'innovation pharmaceutique et la modernisation. Des mesures opportunes à l'aide d'outils analytiques et in-line fournissant des informations pour comprendre le processus sont la pierre angulaire pour soutenir la transition des opérations par lots à la fabrication en continu. Pour le secteur pharmaceutique hautement réglementé, orienté lots et basé sur la science, la modernisation peut faire baisser le développement, la fabrication et augmenter proportionnellement les coûts. Dans le même temps, la modernisation peut contribuer à garantir la qualité des produits et à diminuer les variations entre les lots. Elle permet également de stabiliser le contrôle des matières en cours de fabrication en s'éloignant du seul test de la qualité du produit fini.

      1. Mesures in line

Il existe 3 types d'équipement de mesure de process : in-line, on-line et at-line.

Les dispositifs de mesure in-line mesurent la concentration en continu sans retards et indiquent immédiatement tout changement au niveau des conditions de processus sans consommer le mesurable. Ils mesurent également les conditions de processus véritables au moment de leur survenue sans dilution ni altération, ce qui peut malheureusement arriver lors d'un échantillonnage. Les mesures temps réel permettent le traitement en continu qui, à son tour, améliore la productivité et la rentabilité, stabilisant ainsi la qualité du produit fini tout en réduisant les déchets et les temps d'arrêt.

Les dispositifs installés in-line extraient un échantillon de la ligne principale pour le mesurer. Cet échantillon est ensuite soit renvoyé vers la ligne principale, soit évacué. Les analyseurs de processus at-line extraient des échantillons qui sont ensuite envoyés vers un analyseur séparé pour les tests.

      2. Documentation

Dans le secteur pharmaceutique, la documentation est une partie essentielle de l'assurance qualité et du système de contrôle de la qualité. Le processus de qualification complet doit également être intégralement documenté.

La documentation sur le protocole de qualification d'installation (IQ), de qualification opérationnelle (OQ) et de qualification de performance (PQ) de l'équipement de mesure confirme que les pièces et le modèle d'équipement de process corrects ont été commandés, fournis et installés. Elle garantit également que l'équipement fonctionne selon ses spécifications de performance et que ses mesures d'échantillons typiques sont fiables à l'aide de la méthode de mesure sélectionnée. Sans la documentation adéquate du/des fournisseurs, terminer la qualification de l'équipement s'avérerait une tâche épuisante et chronophage pour l'acheteur.

      3. Capture et stockage des données électroniques   

Pour les groupes pharmaceutiques, se borner à documenter numériquement les enregistrements de production est insuffisant. En outre, la sécurité des données est un impératif. Par conséquent, il faut limiter l'accès aux systèmes de mesure aux seules personnes habilités et il est nécessaire de disposer d'un système qui consigne les activités.

      4. Évolutivité

Tous les médicaments sont développés et formulés en laboratoire. Ensuite, la production passe progressivement à des lots plus larges jusqu'à ce qu'une échelle  commerciale soit atteinte. Il s'agit, par exemple, d'atteindre l'échelle pilote pour simuler la production à grande échelle et de créer un nombre suffisant de produits pour les essais cliniques et la production commerciale.  

Le choix du dispositif de mesure correct est donc essentiel, car il permet au groupe de fonctionner de bout en bout, de la R&D à l'échelle commerciale, en passant par l'échelle pilote. Dans le cas contraire, les résultats des premières phases de test pourraient ne pas être représentatifs de la conception d'échelle de process, ce qui retarderait le début de la fabrication. L'objectif est de surveiller en continu la fabrication à grande échelle.

      5. Matières de contact de qualité médicale

Tout équipement qui entre en contact avec le médicament pendant sa fabrication doit être approuvé pour les conditions de fonctionnement définies et doit être conforme avec la compatibilité de contact d'une substance avec les matières pharmaceutiques. L'équipement de mesure de conception sanitaire avec tolérance complète aux produits chimiques et aux procédures de nettoyage garantit l'absence de danger ou de contaminant dans le processus. 

Les dispositifs de mesure aux spécifications suivantes sont adaptés à la fabrication des médicaments et des produits pharmaceutiques :

  • Matière de contact sanitaire certifiée, comme l'acier inox 316L
  • Matières des joints qui respectent les normes de biocompatibilité, conformément aux normes USP (United States Pharmacopeia) Classe VI
  • Rugosité de surface du produit max Ra 0,38 μm ou 15 μ pouce
  • Pas d'ingrédients d'origine animale lors du traitement ou de l'usinage
  • Compatibilité avec les normes de nettoyage NEP et SEP

6.  Précision et étalonnage avec traçabilité NIST, vérification de l'instrument

Selon la réglementation, tout équipement de mesure électronique, mécanique et automatisé doit être étalonné, inspecté ou vérifié selon un programme de qualité écrit conçu pour garantir les performances de fabrication correctes.

Les instruments de mesure traçables utilisent les définitions internationales actuelles de la traçabilité et offrent la garantie que les mesures répondent bien aux exigences des agences réglementaires, telles que celles définies par le NIST (National Institute of Standards and Technology) aux États-Unis, dans le domaine de la précision. L'étalonnage avec traçabilité NIST est un programme d'assurance qui certifie qu'un fabricant possède l'équipement nécessaire pour étalonner un matériel selon les normes (du NIST) et que tout produit proposé par ce fabricant respecte ces normes de mesure maintenues par le NIST.

La vérification garantit le bon fonctionnement de l'équipement selon ses spécifications de fonctionnement. On obtient des résultats valides en associant la vérification de l'étalonnage de l'instrument à des normes internationales, telles que celles du NIST, qui garantissent aussi la traçabilité. En outre, l'étalonnage et la traçabilité de la précision du dispositif de mesure doivent être simples et faciles à réaliser sur le site de l'utilisateur.

Réfractomètre Vaisala K-PATENTS pour l'industrie pharmaceutique, l'accord parfait 

En accord avec tous les points, le réfractomètre Vaisala K-PATENTS PR-43-PC pour l'industrie pharmaceutique est un instrument in-line qui utilise la technologie de l'indice de réfraction pour soutenir le développement et la fabrication de médicaments, mais aussi dans les biotechnologies.

Le réfractomètre permet de :

  • Évaluer, valider et dépanner.
  • Collecter des données pour comprendre le processus des différentes expériences et opérations.
  • Rechercher le profil de processus unique. Il est une référence pendant le scale-up pour confirmer que le processus agit selon les attentes et pour garantir une équivalence de processus.
  • Surveiller les performances ou le fonctionnement à l'échelle pilote et à grande échelle, surveiller la concentration en solvants, la pureté des solvants, les matières premières et les produits finis.
  • Surveiller les opérations de mélange et obtenir la bonne composition de réactifs. Il permet de suivre le degré des réactions, d'étudier les différents solvants et leur compatibilité pour le processus.
  • Déterminer le point de sursaturation en cristallisation.

De plus, le réfractomètre peut envoyer les données vers le système de contrôle (DCS) pour développer une stratégie de contrôle automatisée visant à standardiser le processus et à assurer une qualité homogène, éviter les variations entre les lots, diminuer les temps et les coûts de production, augmenter le rendement et assurer la qualité des produits.

La mesure in-line de l'indice de réfraction contribue à identifier immédiatement les problèmes pendant le scale-up et à diminuer le temps de développement. Visitez notre page sur la fabrication de médicaments et de produits pharmaceutiques pour toutes les applications avec indice de réfraction.  

 

Vous voulez en apprendre plus ? Contactez-nous.

Ajouter un nouveau commentaire