blog

Questions sur la bio-décontamination au vH2O2 : surveillance, contrôle, etc...

Justin Walsh_Vaisala
Justin Walsh
Business Development Engineer
Published: Jun 23, 2021
Sciences de la vie
Dans notre webinaire « Surveillance et contrôle avec la technologie intelligente de capteur de vH2O2 », nous avons reçu beaucoup de questions auxquelles nous n'avons pas pu répondre faute de temps. Voici les réponses.
 
Q : Habituellement, les cycles de décontamination sont contrôlés dans le temps. Vous avez mentionné qu'avec les capteurs HPP270, les cycles peuvent être contrôlés par des paramètres. Connaissez-vous des clients de l'industrie pharmaceutique qui utilisent des cycles de bio-décontamination contrôlés par des paramètres ?
Oui, nous fournissons actuellement nos capteurs de la série HPP270 à plusieurs clients pour le contrôle à l'aide des niveaux ppm du vH2O2 et % de saturation relative. Parmi ces clients, on trouve des fabricants de systèmes d'isolateurs et des fabricants de générateurs de vapeur qui intègrent notre mesure dans leurs systèmes portables.

En voici quelques exemples :
Q : Quel est le temps de réponse du capteur de peroxyde d’hydrogène vaporisé de Vaisala ?
R : Les sondes de la série HPP270 ont un temps de réponse de 70 secondes pour une confiance T63. Trouvez également la fiche technique des sondes en référence. En bio-décontamination, le niveau de concentration du vH2O2 augmente généralement lors des phases de chaque cycle. Nos tests et les commentaires des clients montrent que les sondes de la série HPP270 suivent assez bien cette augmentation phasique.
 
Q : Y a-t-il des restrictions pour l'utilisation des capteurs HPP avec H2O2 nébulisé ?
R : Les sondes de la série HPP270 mesurent le H2O2 dans l'air, qu'il soit vaporisé, nébulisé ou généré avec un brumisateur.
 
Q : Vaisala propose-t-elle une version mobile du capteur HPP270 avec un enregistreur de données conforme à la réglementation CFR Part 11, sans câbles, pour une utilisation pendant les développements des cycles ?
R : Les sondes de la série HPP270 nécessitent une alimentation électrique pour garantir le bon fonctionnement des fonctions de chauffage et de purge du capteur. Même si nous proposons des enregistreurs conformes CFR Part 11 sans fil, nous ne disposons pas encore d'une version à entrée universelle pour les sondes HPP270.
Nous espérons en proposer une dans un avenir proche.
Consultez la fiche technique de la série HPP270 pour des informations sur l'alimentation électrique.
 
Q : Notre application est la stérilisation de flacons PET. Avez-vous des suggestions pour remédier au problème de condensat sur les surfaces ?
R : Le contrôle de la condensation peut être simplifié en associant des températures élevées à de l'air comprimé sec. En démarrant le processus avec des conditions sèches, il est plus facile de maintenir un niveau de saturation plus bas plus longtemps. D'autres variables, comme le mode de génération de la vapeur, peuvent également y contribuer.
 
Q : Le capteur HPP270 de Vaisala peut-il être installé dans une ligne d'alimentation pour la mesure en ppm du H2O2 ? (Notre application est la stérilisation de flacons.)
Les capteurs de la série HPP270 peuvent être installés dans la ligne d'alimentation tant que la pression n'est pas élevée.  Cela dit, il faudrait prendre en compte le temps de réponse du capteur et les différences de température et il s'agirait donc plus d'une mesure de qualification que d'un indicateur spécifique de ce qui était présent dans les flacons.
Pour l'instant, nous ne proposons aucun accessoire de connexion de ligne de process pour les sondes car elles sont conçues pour la mesure de boîtier et de salle.
 
Q : La sonde HPP270 peut-elle servir à décontaminer un système d'eau purifié ?
La bio-décontamination au vH2O2 étant un traitement de surface, elle ne parviendrait pas à traiter un système d'eau purifié au-delà des équipements du système lorsqu'il était propre et sec. Nous vous suggérons de consulter les réfractomètres Vaisala K-Patents pour les mesures liquides.
 
Q : Est-il possible de définir une humidité relative inférieure ?
Lors de la phase de déshumidification, l'opérateur peut déshumidifier (ou non) à n'importe quelle valeur % HR jugée appropriée. Cela est possible avec un déshumidificateur ou une augmentation de la température à des niveaux de sécurité. Une certaine souplesse existe au niveau du % HR de départ puisque la bio-décontamination est le résultat de la concentration et du temps d'exposition au vH2O2. Pour éviter la condensation, une durée plus longue à un ppm inférieur peut être nécessaire si le % HR de départ est plus élevé.
 
Q : Exemples de développement de cycles avec des indicateurs enzymatiques à la place des indicateurs biologiques et CI ?
Même si les indicateurs biologiques (Geobacillus stearothermophilus) sont la norme de l'industrie, les indicateurs enzymatiques sont une alternative acceptable pour certaines applications médicales et pharmaceutiques. Ils sont parfois associés à des indicateurs biologiques pour le développement des cycles et servent plus fréquemment lors des efforts de requalification. Les isolateurs en sont un bon exemple.
 
Q : Vaisala dispose-t-elle d'une solution ou fournit-elle des recommandations concernant la surveillance du niveau de sécurité du vH2O2 ?
R : Bien que Vaisala ne dispose actuellement pas de solution de bas niveau, des options existent sur le marché pour compléter les mesures PEROXCAP® lorsque l'on veut vérifier le niveau de sécurité. Votre représentant commercial Vaisala local sera en mesure de vous recommander un capteur pour les mesures de bas niveau.
 

Ajouter un nouveau commentaire