blog

Révéler la charge de pollution dans l'air intérieur avec une mesure du CO2 fiable

Les appareils de CVC contribuent à mesurer le niveau de CO2 dans l'air intérieur
Product manager Anu Katka
Anu Kätkä
Published: janv. 26, 2021
Bâtiments et qualité de l'air intérieur

Avec d'innombrables études montrant que la plupart d'entre nous passent 90 % de leur temps dans des environnements clos, l'impact potentiel de la qualité de l'air intérieur sur la santé et le bien-être est énorme. La pandémie de Covid-19 a permis de médiatiser la question de la qualité de l'air intérieur. Ainsi, comment savoir si l'air que nous respirons est de bonne qualité ? 

Les polluants dans l'air intérieur peuvent être d'origines chimique ou physique (particules et fibres). La présence de ces polluants est issue de différentes sources d'émission : constituants du bâtiment, du mobilier, activités et mode de vie. 

En respirant, nous rejetons du dioxyde de carbone (CO2) et d'autres polluants dans l'air intérieur qui nous entoure. La mesure du CO2 est de loin la méthode la plus précise pour détecter la présence de vie (bien plus précise que n'importe quel système de détection de l'occupation classique). Vous pouvez induire en erreur un capteur infrarouge passif en restant parfaitement immobile, mais vous ne pouvez pas retenir votre souffle pendant plus d'une ou deux minutes. La quantité de CO2 dans l'air est donc un assez bon indicateur des contaminants biologiques présents dans l'air intérieur. Ce qui nous avait peut-être échappé par le passé est que les virus font également partie des polluants d'origine humaine. 

Même si le CO2 n'est pas toxique pour les humains en soi, il remplace l'oxygène, autrement dit, en fortes concentrations, il peut être mortel. Selon les recherches, des concentrations inférieures au niveau létal pour les humains provoquent des symptômes physiques et altèrent les fonctions cérébrales. Des niveaux de CO2 élevés sont particulièrement préjudiciables pour nos fonctions cérébrales évoluées comme la prise de décision, la réflexion, la réponse aux crises et l'apprentissage. Jusqu'à récemment, des niveaux de CO2 élevés n'ont probablement pas été un facteur de motivation suffisamment fort pour nous encourager à nous concentrer sur une ventilation suffisante et une bonne qualité de l'air intérieur, du moins pas dans tous les bâtiments. La pandémie de Covid-19 a définitivement changé la donne. 

HVAC device in mall

Le CO2 comme indicateur de la qualité de l'air intérieur

On peut penser que le niveau de CO2 révèle la charge de pollution dans l'air intérieur et qu'une bonne ventilation est évidemment extrêmement importante pour renouveler l'air dans les bâtiments. La mesure du CO2 dans les pièces et autres espaces clos est couramment utilisée pour s'orienter vers la ventilation contrôlée à la demande (VCD) dans un système d'automatisation de bâtiments ; des niveaux de CO2 suffisamment bas nous indiquant que le système de ventilation fait correctement son travail. 

Cependant, les bâtiments ne disposent pas tous de ce niveau de capacité. Par exemple, dans les bâtiments scolaires européens, la ventilation pose souvent problème si l'on en croit la REHVA (Federation of European Heating, Ventilation, and Air Conditioning Associations). Aujourd'hui, beaucoup d'écoles en Europe sont naturellement aérées (et non mécaniquement ventilées) et il n'est pas toujours possible de garantir une aération naturelle suffisante. 

Cela signifie-t-il qu'il faut réaliser des rénovations complexes et coûteuses pour remettre nos bâtiments à neuf ? Pas forcément, en tous les cas, pas tout de suite. Chez nous comme à l'école, par exemple, nous pouvons utiliser la méthode éprouvée qui consiste à ouvrir les fenêtres. Tout au moins nous devrions surveiller le niveau de CO2 dans les espaces où nous passons du temps afin de savoir si nous nous rapprochons ou dépassons la limite conseillée. Nous conseillons d'utiliser des transmetteurs professionnels de CO2qui peuvent également servir d'unités autonomes. En matière de surveillance du CO2, ils sont un bon point de départ. Veillez simplement à ce qu'ils parviennent à se connecter aux commandes du système de ventilation après la mise à niveau du système. Enfin, n'oubliez pas qu'un transmetteur de haute qualité et fiable, avec une longue durée de vie, est un choix judicieux. 

Pour résumer, un air intérieur sain et de bonne qualité a un impact positif considérable sur la santé et le bien-être, une bonne ventilation contrôlée avec une mesure fiable du CO2 étant le meilleur moyen d'y arriver !

Articles connexes

Pourquoi mesurons-nous le CO2 dans les applications CVC ?

L'application Chauffage, Ventilation et Climatisation (CVC) n'est généralement pas perçue comme poseuse de difficultés en termes de capteurs CO₂. Cet article explique pourquoi le CO₂ doit être mesuré et comment fonctionne la ventilation contrôlée à la demande (VCD). 

Dans quelle mesure le CO2 affecte-t-il la productivité des employés ?

Avec une ventilation adéquate et une mesure précise du CO2, une entreprise de 100 employés peut économiser jusqu'à 9 000 euros par an (une entreprise de plus de 1 000 employés pourrait tabler sur des économies de plusieurs millions d'euros).

Mesures de l'air intérieur : contrôler le système de bâtiments

Les bâtiments doivent gagner en intelligence pour économiser l'énergie et garder les occupants heureux et en bonne santé. Pour obtenir des résultats durables, le contrôle du système de bâtiments doit être basé sur des mesures de l'air intérieur fiables.

Ajouter un nouveau commentaire