blog

Le PDG de Gasgrid Finland Olli Sipilä sur la recherche concernant l'avenir du gaz

Le PDG de Gasgrid Finland Olli Sipilä
Biogaz
Innovations et inspirations

Assurer des énergies plus propres et plus vertes dans un monde de plus en plus énergivore n'est pas chose facile. Le gaz offre une multitude d'opportunités pour réduire les émissions carbone et autres émissions, mais évoluer vers une économie circulaire équilibrée exige une réflexion sur le long terme ainsi qu'un partage d'informations. Olli Sipilä, PDG de Gasgrid Finland, se penche sur les tendances à venir au sein de l'industrie gazière.

La demande énergétique s'accroît dans le monde entier, tandis que les efforts accomplis pour réduire l'empreinte carbone redoublent. L'abandon du charbon au profit du gaz a entraîné une augmentation des réductions de CO2 au cours de ces dernières années et cette tendance va se poursuivre. La transition favorisera également la réduction d'autres émissions telles que les émissions d'oxyde d'azote et d'oxyde de soufre, sans oublier les particules fines, qui sont particulièrement conséquentes si l'on se réfère à l'urbanisation rapide. L'industrie mondiale du gaz naturel liquéfié (GNL) ouvre la voie à de nouvelles sources de gaz et de nouvelles liquidités physiques et commerciales, aidant ainsi les clients à optimiser leurs portefeuilles pour se prémunir contre l'incertitude. Cependant, à long terme, le secteur gazier doit réduire son empreinte carbone.

Il y a environ trois à cinq ans, les efforts pour réduire l'empreinte carbone sont passés du stade d'image de marque ou de stratégie de produit spécifique au stade d'avantage concurrentiel global et de gestion des risques stratégiques. De plus en plus d'entreprises publient désormais leurs stratégies de réduction de leur empreinte carbone et les acteurs avant-gardistes qui ont guidé la tendance récoltent désormais les fruits de leur travail. Nous naviguons toujours en eaux troubles, avec de nombreux besoins de développement, mais il en va toujours ainsi dans une période de transformation extrême.

Les avantages du gaz sur d'autres sources d'énergie propre
L'intérêt porté au « Power to X » et l'hydrogène comme sources d'énergie s'est accru rapidement. Le soleil et le vent sont, ou deviendront bientôt, les sources d'énergie propre les plus abordables. Quant à l'énergie éolienne terrestre, elle est déjà la source d'électricité la plus compétitive pour les nouveaux sites créés dans les pays nordiques. Malheureusement, ces nouvelles sources sont également sporadiques, générant un besoin à la fois en termes de stockage et de flexibilité. Les meilleurs sites de production sont souvent très éloignés du lieu où l'énergie est requise. Avec de tels besoins importants en matière de stockage et de transmission, utiliser les infrastructures existantes et l'intégration sectorielle devient une opportunité intéressante.

Prenons l'exemple suivant : une boulangerie en France souhaite acheter du biogaz pour revendiquer des produits 100 % durables. La Finlande pourrait être un lieu où produire du biogaz en Europe. Mais comment faire correspondre la demande à l'offre dans ce cas ? La réponse réside dans la mesure et le partage d'informations à la fois d'un point de vue technique et commercial. L'offre de gaz proposés sera de plus en plus fournie, notamment le biogaz, le gaz synthétique propre, l'hydrogène, le gaz naturel (avec ou sans CCS/CCU), le GNL et le biogaz liquéfié (BGL). En ce qui concerne la composition du gaz, certains clients exigent 100 % de méthane tandis que d'autres peuvent accepter 20 % d'hydrogène. Par ailleurs, différents mélanges de gaz ont divers impacts chimiques sur les infrastructures ; autrement dit, des mesures de qualité supérieure sont cruciales pour garantir une bonne gestion des actifs. Une intégration approfondie de l'offre et de la demande interviendra sur les futurs marchés de l'énergie : un jour, il sera préférable d'utiliser une molécule de gaz dans le transport et le jour suivant, dans le chauffage, ou comme substitut du système d'électricité. Cela offre un potentiel considérable aux processus de mesure fiables, abordables et polyvalents.  

Une réflexion à long terme offrira des avantages à l'économie circulaire
De nombreuses entreprises ont retiré les premiers bénéfices en se concentrant sur les questions environnementales et les gains d'efficacité atteints dans la chaîne d'approvisionnement par le passé, comme le recyclage et la réduction du gaspillage des ressources dans le cadre de leurs opérations. Désormais, il sera beaucoup plus difficile d'intégrer différentes chaînes d'approvisionnement avec des enjeux en termes d'emplacements, de délais, de volumes et de substances. L'intégralité du système de l'économie circulaire doit être continuellement en équilibre pour tous les participants ; la clé consiste à penser à long terme et à partager les informations entre participants. Un domaine particulièrement intéressant n'est autre que les écosystèmes de biogaz locaux ou régionaux où les fermes sont en mesure de fournir un stock de matières premières aux producteurs de biogaz et de recevoir du biogaz et des engrais en retour. L'excédent de biogaz peut ensuite être vendu aux autres utilisateurs. Outre les avantages pour l'environnement, cela offre une véritable valeur aux économies locales, voire la sécurité de l'approvisionnement au niveau national. 

Gasgrid Finland : vers la neutralité carbone, même pendant des périodes sans précédent
Gasgrid Finland, gestionnaire de réseau de transport gazier, est la propriété du gouvernement finnois. Elle offre une infrastructure et une place de marché pour les certificats de biogaz et de capacité. Notre objectif ? Être la société gazière la plus transparente, efficace, fiable et orientée client, permettant aux entreprises de réduire leur empreinte carbone et ce, rapidement, en toute sécurité et de manière économique. Notre première étape consiste à ouvrir le marché gazier finnois et à poursuivre nos efforts pour une intégration plus avancée du marché gazier au niveau régional avec les États Baltes.
 
La pandémie mondiale que nous vivons actuellement est une situation exceptionnelle avec différents impacts sur les industries et les entreprises. L'industrie énergétique, infrastructure essentielle pour la société, est indispensable pour garantir la sécurité nationale de l'approvisionnement. Au sein de Gasgrid Finland, nous avons établi un plan de préparation à la crise sanitaire que nous traversons et avons mis en place des mesures de protection et autres pour veiller à ce que les éléments critiques de nos opérations continuent de fonctionner correctement. Nous avons deux priorités : la sécurité de notre personnel et de nos partenaires ainsi que le fonctionnement du système énergétique dans le cadre de notre société.

Olli Sipilä est le PDG de Gasgrid Finland, gestionnaire du réseau de transport de gaz en Finlande. Il est également Président du Conseil d'administration de Baltic Connector Oy. Outre le secteur gazier, son cursus professionnel couvre la valeur intégrale de la chaîne de l'industrie énergétique allant des ressources d'énergie aux principaux utilisateurs d'énergie. Au cours des 15 dernières années, il a pris part à de nombreux processus de développement de marché et restructurations, et a créé et transformé des stratégies de différentes organisations concernant des systèmes d'énergie neutres en carbone. Précédemment, Olli a travaillé au sein de Pöyry, Deloitte et ABB.


Comment Vaisala œuvre-t-elle à la neutralité carbone avec les gaz ? Pour en savoir plus sur la transformation des déchets en produits à valeur ajoutée, rendez-vous sur www.vaisala.fr/biogaz.

 

Ajouter un nouveau commentaire