case

La beauté du bois dans toute sa splendeur

La beauté du bois dans toute sa splendeur
Lohja
Finland
Published: oct. 6, 2017
Mesures industrielles

Séchage du placage avec contrôle de l'humidité

L'un des plus grands groupes de produits forestiers du monde, UPM, fabrique entre autres des placages spéciaux commercialisés sous la marque WISA. Dans l'usine de placages de Lohja en Finlande, quelques 14 000 m3 de placages de bouleau et de pin sont produits chaque année pour différents marchés du monde. Ce matériau magnifique est destiné avant tout à l'ameublement, à la fabrication de portes et à différents types de décoration intérieure. Pour la procédure de séchage du placage, l'usine compte sur les transmetteurs de point de rosée Vaisala qui résistent à la chaleur. Le placage, ce sont de fines tranches de bois, d'une épaisseur généralement comprise entre 0,5 et 3,0 mm. Le placage est composé de feuilles qui sont ensuite collées et pressées sur des panneaux supports de différents matériaux pour créer un meuble, des portes et des décorations intérieures. Les applications décoratives finales posent des exigences élevées au contrôle de la fabrication du placage. Le processus de séchage y joue un rôle clé étant donné que le contrôle précis du point de rosée assure la qualité élevée du placage, à tout instant.

Fabrication progressive du placage

Dans la production de placages, l'une des premières étapes consiste à cuire la bûche. Ensuite, la bûche humide est découpée en fines tranches, de manière similaire au saucisson. Le placage est acheminé dans un séchoir à presse et à haute température où il circule entre deux convoyeurs. Dans les séchoirs modernes, des zones séparées permettent de contrôler étroitement le processus, et d'ajuster la température et l'humidité intérieures du séchoir. Le placage sort du séchoir, feuille après feuille, prêt au calibrage, au découpage en feuilles de dimensions identiques et au conditionnement.

Une usine à la pointe de la technologie

Sami Janhunen travaille comme ingénieur d'installation dans l'usine de production de placages UPM de Lohja, en Finlande. Il est entre autres responsable de la maintenance et du développement de l'équipement de production de l'usine. Il y a à peu près un an, l'entreprise a modernisé une grande partie de l'équipement pour obtenir un excellent niveau en termes de qualité, de capacité et de sécurité du travail. Ce projet a été exécuté en coopération avec Raute, le plus grand fournisseur mondial de matériel industriel pour la production de placages. À cette période, le fournisseur Raute avait décidé d'introduire des transmetteurs de point de rosée Vaisala DRYCAP® de la série DMP246 pour surveiller l'humidité des séchoirs.  Depuis, ce produit a été remplacé par le DMT346.

Auparavant, l'usine de Lohja ne disposait d'aucun moyen technique pour mesurer l'humidité et le succès du processus dépendait de l'expérience et du savoir-faire de ses employés. Aujourd'hui encore, les compétences professionnelles sont importantes car il n'existe aucun lot de paramètres aussi précis que l'œil humain pour évaluer l'apparence d'un placage. Néanmoins, les données de mesure en ligne constituent une toute nouvelle base pour contrôler le processus.

Qualité grâce au contrôle du point de rosée

Sami Janhunen explique : « La qualité est notre objectif primaire et le processus de séchage y joue un rôle important. Le placage doit être bien séché pour être plat, flexible et adapté au traitement futur. Nos clients amincissent encore le placage et le succès de cette opération dépend du taux d'humidité du placage qui doit être à un niveau acceptable et homogène. Un placage trop sec risque de causer des problèmes au découpage car il devient friable et peut se casser. Pour le fabricant du placage, un surséchage n'est pas rentable. C'est une perte d'énergie et de capacité qui en plus, influence négativement la qualité. »

Installation directe sans système de prélèvement

L'humidité résidant à l'intérieur d'un séchoir est mesurée avec des transmetteurs du point de rosée Vaisala DRYCAP® de type DMP246. Ils sont installés directement en différents points du séchoir. Pas besoin de systèmes de prélèvement compliqués. Les instruments de mesure sont connectés au système d'exploitation du séchoir qui traite les informations pertinentes et l'ajuste en conséquence. Les données de ce système API sont accessibles sur les moniteurs du poste de commande de l'opérateur. Les changements concernant les procédures opérationnelles sont introduits sur des écrans tactiles.

Sami Janhunen est satisfait de l'équipement Vaisala : « Les unités répondent correctement aux changements apportés dans le processus. Elles jouent un rôle positif dans la mise à niveau de l'usine. »


Le modèle DMP246 est remplacé par le modèle DMT346.

L'article a été publié pour la première fois dans le numéro 175 / 2007 (Liisa Åström, Vaisala, Helsinki, Finlande).