blog

Température du point de rosée – Qu'est-ce que cela signifie et comment est-elle calculée ?

Des gouttes d'eau se forment à la surface
Joni Partanen
Joni Partanen
Product Engineer
Published: Oct 23, 2020
Fabrication industrielle et processus
Mesures industrielles

En complément à notre article précédent sur l'humidité relative (HR), jetons maintenant un œil sur le deuxième  paramètre d'humidité le plus fréquent – la température du point de rosée. Il s'agit de la température à laquelle l'air doit être refroidi pour être saturé de vapeur d'eau. Le moyen le plus simple pour comprendre ce phénomène est de s'imaginer sous la douche. Si les conduites d'eau chaude et d'eau froide de votre douche ne sont pas isolées, vous avez probablement remarqué qu'il se forme des gouttes d'eau à la surface de la conduite d'eau froide. Pourquoi ? 

Supposez que votre salle de bain ait une HR de 50 % à une température de 21 °C. Quand vous ouvrez les robinets, le flux d'eau froide commence à rabaisser la température de surface de la conduite et à refroidir l'air environnant. À une certaine température, nous pouvons détecter un début de formation de condensation, ce qui signifie que la température de surface de la conduite a diminué si bien que l'air environnant n'est plus capable de maintenir l'humidité sous forme gazeuse. C'est ce qu'on appelle la température du point de rosée.

Dew point graph two

 

Quelle est l'utilité de la température du point de rosée ?

La température du point de rosée est un paramètre utile dans de nombreuses applications industrielles humides. Elle est souvent utilisée pour mesurer la siccité des applications comme le séchage du plastique et de l'air comprimé alors que l'humidité relative est généralement inférieure à 10 % HR. Dans l'industrie, ces instruments qui servent à mesurer un taux d'humidité bas sont des instruments de mesure du point de rosée. C'est un domaine d'application idéal pour la technologie DRYCAP® de Vaisala.

Outre les applications en environnement sec, il est important de souligner que la température du point de rosée est aussi un paramètre utile dans les systèmes de climatisation et de ventilation tout comme dans les applications caractérisées par un taux d'humidité élevé.

Contrairement à l'humidité relative, la température du point de rosée ne dépend pas de la température. Prenons par exemple une salle blanche avec une valeur de contrôle cible définie à 40 (± 2) % HR à une température de 20 (± 1) °C. Dans ces conditions, l'humidité relative n'est probablement pas un paramètre de contrôle idéal : l'HR dépendant de la température, il serait pratiquement impossible de sécher ou d'humidifier l'espace tout en essayant de maintenir une température stable. Pour remédier à ce problème, on utilise la température du point de rosée comme paramètre de contrôle. Une humidité relative de 40 % à 20 °C correspond à une température du point de rosée de 6,0 °C. En définissant une plage de contrôle étroite du point de rosée, il est plus facile de contrôler l'environnement et d'économiser de l'énergie.

Il faut également citer ici les applications dans les environnements très humides, la condensation qui se forme sur le capteur de mesure rendant alors toute mesure impossible avant que ce dernier soit suffisamment sec. Ceci peut être évité en utilisant par exemple la sonde de température et d'humidité HMP7 HUMICAP® de Vaisala qui maintient le capteur d'humidité à une température élevée pour empêcher la formation de condensation. Il garantit la fiabilité et la répétabilité des mesures de la température du point de rosée même dans un environnement condensant. Cette fonctionnalité est particulièrement pratique dans les piles à combustible PEM qui nécessitent une humidité élevée pour délivrer de hautes performances pendant longtemps.

Comme indiqué dans l'exemple précédent, la température du point de rosée est une fonction de la pression de la vapeur saturée. Le calcul se complique un peu quand nous prenons en compte la pression environnementale, un facteur important par exemple dans les applications à l'air comprimé. Alors que le point de rosée ne dépend pas de la température, il dépend de la pression : plus la pression est élevée, plus la température du point de rosée est basse. Le calculateur de l'humidité Vaisala est idéal pour manipuler ces différents paramètres.

Découvrez notre calculateur de l'humidité ou contactez nous pour obtenir des informations complémentaires.

Ajouter un nouveau commentaire